Home
Sujet : Death Note.
Discussion liée à Death Note (Manga - 2004)
  Avatar_p9zsWWlTBARPRQ1
Eaon

Membre

Profil
13 messages
25 Icp
Posté le : 23 juin 2016, 00:32.
Au-delà de l’aspect psychologique, spéculatif et ontologique quasi-parfaite de la série : Death note nous pose des véritables questions philosophiques celle de la vie et de la mort et j'en passe. Ôba réalisateur qui est d'une discrétion envieuse et d'un mystère obombrer a eu l’excellente idée de rendre ses personnages antipathiques.

On s’attache peu à peu à eux tout au long du manga puisque L.Lawliet (L) comme Kira (Light Yagami) sont à la frontière intumescente de la moralité et ces deux caractères nous touchent plus qu'elles nous déplaisent. Ils sont la représentation de deux entités, idéologies communes quand nous y saisissons vraiment le sens dans son authenticité.

Cependant, au public de choisir laquelle lui correspond réellement. Personnellement, j’ai toujours été fan de Kira et je le resterai quoiqu'il arrive, suis toutefois abasourdi sur cet fin indolore de ce dernier. Raito subit l’obligation morale des scénaristes qui doivent montrés que son idéologie est mauvaise et qu’il est un criminel cauteleux et injuste. C'est ici que ces deux mangas que sont Code geass et Death note se rejoignent.

Cela se traduit inéluctablement par la perte des vrais ambitions du jeune qui devient une sorte de despote égocentrique. Ce dernier tracassier et poussé par la soif incoercible de vaincre cette humanité bourrue, plongé dans l'obscurantisme et dans la criminalité.

Je vous laisse écrire ce que vous pensez de ce manga que l'on puisse débattre de manière idyllique.

  Avatar_bJSYGNoQWkGyGfX
miku-chan

Membre

Profil
23 messages
38 Icp
Réponse #1 Posté le : 23 juin 2016, 00:58.
Ah deaht note....J'ai pas les mots ! En ce qui me concerne, j'ai toujours dis que les actes de kira représentaient la justice, mais je ne peux pas m'empêcher de détester ce personnage parce qu'il est responsable du tragique destin de L...Mais même avec un héros que je ne n'aime pas, j'ai étais prise au jeu, cet anime (oui, j'ai pas lu le manga) est juste génial !
  Avatar_p9zsWWlTBARPRQ1
Eaon

Membre

Profil
13 messages
25 Icp
Réponse #2 Posté le : 23 juin 2016, 01:18.
Oui, je trouve aussi qu'il représente la justice. Mais la problématique sur cette anti-héros, c'est qu'il devient vite vraiment méchant en tuant des civils. C'est-à-dire que le pouvoir méphistophélique du Death note le possède plus où moins intérieurement. Il doit aussi avoir une personnalité mégalomaniaque, sinon comment pourrait-il continuer sa quête vers ce nouveau monde.
  Avatar_EqJ2AV9MbvAHbll
nathegod123

Membre

Profil
9 messages
10 Icp
Réponse #3 Posté le : 23 juin 2016, 02:52.
Moi je suis pour kira dans le manga mais dans la vrai vie je suis ni pour le bien ni pour le mal Je suis du coté de mes amis ou du monde que je respect donc dans death note ou le personnage pricipale est light je sis automatiquement de sont coté même si j' adore L
  Avatar_p9zsWWlTBARPRQ1
Eaon

Membre

Profil
13 messages
25 Icp
Réponse #4 Posté le : 23 juin 2016, 02:59.
Pour parler honnêtement, si j'avais eu un Death note, j'aurai réagi pareil. Je me sens exactement en Light.
  Avatar_ougBo3HvAuuM95T
AviPerry

Membre

Profil
123 messages
128 Icp
Réponse #5 Posté le : 23 juin 2016, 09:36.
Je me sens aussi un peu comme Light, et c'est vrai qu'on a envie de se debarasser des criminels au lieu de les entretenir aux frais des contribuables.
Par contre, pour quelqu'un d'aussi intelligent que Light, j'ai trouve qu'il s'est fait prendre un peu betement. Si j'avais un death note, je ne vois vraiment pas comment on pourrait me prendre si je n'en parle ä absolument personne.
  Avatar_YEEZWZSFFlPAkbU
Galiphene

Moderateur

Profil
1 661 message
3 748 Icp
Réponse #6 Posté le : 23 juin 2016, 13:00.
Après, la décision de Light n'est-elle pas un eu trop poussée ?

Certains criminels peuvent changer, le destin de chacun n'étant pas immuable. Certes, les criminels n'ont pas forcément à être pardonnés pour leurs actes... Mais doit-on pour autant cesser de croire qu'il n'y a rien de bon en chacun d'eux ? Sans passer par le monde des Bisounours, certains sont capables de changements et de passer de l'autre côté de la barrière (le bien). De fait, je pense que la vision de Light est un peu trop manichéenne et qu'elle ne laisse pas l'opportunité de prouver que l'humain peut se relever pour devenir quelqu'un d'autre.
Aussi, n'oublions pas que le résultat de l'utilisation du Death Note est le gouvernement par la peur la dictature. Devons-nous vraiment idéaliser de telles pratiques ?
  Avatar_ougBo3HvAuuM95T
AviPerry

Membre

Profil
123 messages
128 Icp
Réponse #7 Posté le : 23 juin 2016, 13:29.
Evidemment, tout le monde peut changer, et un meurtrier pourrait s'avérer être quelqu'un de formidable par la suite. De plus, un meurtrier peut avoir agis parce qu'il avait ses raisons (vengeance, etc..) plus ou moins compréhensibles.
Mais selon Light, je dirai que ces personnes font parties des sacrifices nécessaires. On ne fait pas d'omelettes sans casser des oeufs. Il faut dire que statistiquement, la récidive existe, et pour courir le moins de risque possible, Light préfère les voir morts plutot qu'en liberté.
Gouverner par la peur, mais la peur de quoi?
Personnellement, je n'irai jamais tuer quelqu'un, de quoi aurai-je peur?
Evidemment, il y a toujours le risque qu'on tue la mauvaise personne (coups montés, complots) en pensant que c'était un criminel. Mais ce genre de cas ne sera que très rare. Par rapport aux avantages que procurent cette gouvernance, on peut penser que ces accidents sont acceptables.

Bon je dis tout ça, car je pense un peu comme Light, mais j'avoue que tuer quelqu'un avec un Death note, je ne suis pas sur d'en être capable :), et je ne suis pas dur non plus d'etre d'accord à 100% que quelqu'un le fasse. Pour des cas extrêmes (meurtres d'enfants et de masses par les terroristes, et certainement d'autres cas encore), je suis pour.
  Avatar_YEEZWZSFFlPAkbU
Galiphene

Moderateur

Profil
1 661 message
3 748 Icp
Réponse #8 Posté le : 23 juin 2016, 14:09.
La peur de Dieu en fait. Kira est devenu Dieu et chacun y faisait référence pour faire peur aux autres, au moindre agissement considéré par déplacé par l'interlocuteur. Bien sûr que tu n'irais pas tuer quelqu'un. Mais chaque criminel était exécuté. À partir de là, vu qu'il n'y a qu'un seul juge, comment juger de la bonté des actes ? De leur mauvaiseté ? En tout cas, vu qu'il n'y a plus qu'une seule personne pour en juger, Kira, ce n'est plus toi qui en décide. Ni la loi. C'est là d'où provient la peur. Tu ne peux pas non plus cerner les limites des agissements de Kira. Un gars qui vit sur le dos de la société et qui ne fait rien de sa vie, est-il dans le bon ? Dans le mauvais ? Peut-être va-t-il risquer quelque-chose ? On peut pousser la réflexion jusqu'à la traversée d'un passage piéton au feu rouge. Il veut tout de même d'une société clean à 100% et se place en Grand Observateur...
La théorie de "l'exemple", je n'y crois pas trop. Prenons la peine de mort aux Etats-Unis : les violeurs sont tués. Les tueurs de "shooting-school" aussi. Est-ce pour cela que les actes ne sont pas perpétrés ?
Et il faut savoir en prendre, des risques. Autrement, on serait toujours sous une monarchie qui nous priverait de pain et de farine tout en pensant que, de toute façon, on aurait toujours de la brioche :D.
  Avatar_p9zsWWlTBARPRQ1
Eaon

Membre

Profil
13 messages
25 Icp
Réponse #9 Posté le : 23 juin 2016, 15:55.
Et que pensez-vous de L ? De ses méthodes ?

Pour ma part, je prends Death Note comme une invitation au relativisme et à la réflexion : l'auteur a l'honnêteté de ne pas trancher explicitement entre deux options qui comportent chacune leur lot d'avantages et d'inconvénients. Ce qu'il fait, à travers cette fiction, c'est bien plutôt nous encourager à remettre un peu en question notre conception de la justice et de la morale ainsi que notre vision de la vie humaine, émaillée de superstitions à propos de la mort et d'un hypothétique après. Et c'est en cela qu'on peut trouver tout de même une dimension philosophique à cette oeuvre. Light n'est pas tout à fait Blanc, ni L de part leurs méthodes peu orthodoxes.
  Avatar_ougBo3HvAuuM95T
AviPerry

Membre

Profil
123 messages
128 Icp
Réponse #10 Posté le : 23 juin 2016, 18:45.
Kira devient un Dieu, mais justement des gens vont l'adorer car le taux de criminalité aura chuté. Les personnes qui auront peur de lui sont celles susceptibles de faire le "mal". Si les gens croient en Dieu, autant que celui-ci agisse réellement. Quant aux limites, je ne pense pas qu'on se fasse tuer pour avoir grillé un feu rouge, car encore faut-il que cela se sache et soit médiatisé. Evidemment, si Kira se met à tuer pour tout et n'importe quoi, on ne parle plus du même Kira, et on sors du sujet.
Pour la peine de mort, sans parler d'exemple, je dirai qu'un violeur exécuté ne violera plus :), ca fait déjà des victimes en moins.
Et puis prendre des risques, ok mais pour quelque chose qui vaille le coup. Un criminel ne vaut peut être plus le coup qu'on s'occupe de lui.
Je ne fais que dire ce que des gens peuvent penser autour de moi, mais personnellement je comprend les deux camps et je reste mitigé, probablement du au fait que je suis très ouvert à tout, peut être un peu trop, du coup j'ai du mal à prendre position.

Sinon concernant L, il ressemble aussi un peu à L puisqu'il n'hésite pas à faire exécuter un criminel dans le deuxième épisode pour prouver que Kira se trouve au Japon. Mais s'il faut comparer leur intelligence, je dirai que L est au-dessus, peut-etre meme largement. Et puis, il est tellement atypique qu'on l'aime forcément (ses postures, ses gouts..), tandis que Light est plutot classique, il est juste doué en classe et populaire auprès des filles.
Light n'est pas quelqu'un de sympathique car il n'hésite à utiliser sa "petite copine" qui est pourtant prête à tout pour lui. L par contre, on le sent plus humain, plus chaleureux, même s'il ne cherche pas à s'ouvrir aux autres.

Personnellement, j'étais plus du coté de Kira au début peut-etre parce qu'il était le perso principal tout simplement. On essaie de s'imaginer être à sa place et essayer de déjouer les plans de L. Mais, dès qu'il se mettait à tuer des civils, je commençais à changer de camp, parce qu'il devenait "fou". Mais, au final, je ne sais pas trop, car à la fin, j'avais un peu de regret pour Light quand même. Peut-etre que quelque part, je voulais qu'on se debarrasse de tous les criminels du monde...
  Avatar_DTi8jatItoscLci
Sakana

Membre

Profil
13 messages
18 Icp
Réponse #11 Posté le : 23 juin 2016, 19:22.
AviPerryQuant aux limites, je ne pense pas qu'on se fasse tuer pour avoir grillé un feu rouge, car encore faut-il que cela se sache et soit médiatisé. Evidemment, si Kira se met à tuer pour tout et n'importe quoi, on ne parle plus du même Kira, et on sors du sujet.


Je ne pense pas pour ma part que ça sorte totalement du sujet car, un peu comme le souligne Galiphene, donner les pleins pouvoirs à une seule personne est plus que dangereux à long terme. Purifier le monde, si on veut faire les choses bien (on va dire les choses comme elles sont), ne se limite pas à se débarrasser de la majorité des criminels. A un moment, Light se serait indéniablement radicalisé en s'attaquant aux actes délictueux moins grave (petits voleurs, escrocs en tout genres, simples menteurs jusqu'à arriver tout simplement aux personnes qui ne lui reviennent pas, selon sa propre subjectivité). Et je reste toujours surprise de ceux qui affirment que, ayant hypothétiquement un Death Note à leur disposition, seraient tentés d'agir comme Light. En l’occurrence, le personnage est déjà à la base ultra marqué idéologiquement et surtout insensible à un point assez avancé, faisant qu'il est prêt à tout pour faire triompher sa justice idéale même quand sa propre famille est comprise dans les dommages collatéraux. C'est un poids énorme à porter avec trop de conséquences et de dérives quasi inévitables pour prendre ça à la légère (même si au début on se dit qu'on peut gérer en s'imposant des règles, au fil du temps ça peut vite partir en vrille).

Quant à L, j'ai toujours été fan de ce personnage ^^. Il est plus là pour remettre son adversaire se prenant pour Dieu à la place qui est la sienne que faire triompher un quelconque idéal de justice. En fait l'un est dans son trip de vouloir remanier le monde et l'autre fiévreux de résoudre cette enquête qui représente un défi on ne peut plus exaltant pour le détective de génie qu'il est. C'est la confrontation entre les deux (puis avec Near et Mello par la suite) qui fait tout le sel de cette oeuvre, et le thème de la justice est en effet une excellente toile de fond à cet affrontement. Pour résumer, ce que j'aime dans Death Note, au delà des réflexions sur la justice, ce sont les combats intellectuels entre les deux protagonistes principaux, ultra charismatiques chacun à leur manière.

  Avatar_p9zsWWlTBARPRQ1
Eaon

Membre

Profil
13 messages
25 Icp
Réponse #12 Posté le : 23 juin 2016, 20:50.
Sakana > Là ou je te ne rejoins pas, c'est que tu ne cherches pas la profondeur du personnage. L n'est pas qu'un génie, enquêteur. Il est aussi injuste dans le sens où c'est son jeu, son défi, de battre Light. Il abuse de quelques procédés pas très orthodoxes, en plus d'être fier indirectement de ses agissements. Il en est dans cette catégorie peut-être bien pire que Light.
  Avatar_EqJ2AV9MbvAHbll
nathegod123

Membre

Profil
9 messages
10 Icp
Réponse #13 Posté le : 23 juin 2016, 22:46.
Moi je suis totalement et completement d'accord avec toi Sakana
  Avatar_p9zsWWlTBARPRQ1
Eaon

Membre

Profil
13 messages
25 Icp
Réponse #14 Posté le : 23 juin 2016, 23:33.
On s'aperçoit que light est aussi humain et qu'il a ses limites. Quand il hésite à sacrifier sa soeur, on voit bien qu'il ne le fait pas, car il ne peut absolument pas.